La méthode

La médecine nouvelle germanique de Ryke Geerd Hamer est basée sur le concept selon lequel toutes les maladies, sans exception, sont causées par un conflit psychologique traumatisant impossible à gérer, un « sur-stress »
Chaque type de conflit ou d’émotion toucherait une zone précise du cerveau, au point d’y laisser une empreinte physiologique, ce qui toucherait automatiquement l’organe relié à cette zone.

Selon cette théorie, il n’y aurait pas de maladies « incurables », seulement des malades temporairement incapables d’accéder à leurs facultés personnelles de guérison.
Dans cette optique les divers symptômes – douleur, fièvre, paralysie, etc. – seraient des signes d’un organisme qui cherche sa survie avant tout. « Les symptômes sont les poubelles que le corps sort pour résoudre son conflit » extrait d’une conférence de J.-J. C., défenseur de la théorie.

Les allergies, le cancer, la sclérose en plaques, la schizophrénie, les maladies orphelines,  le sida –considéré comme la plus grande supercherie du siècle- n’existent pas. Il n’y a que des symptômes qui permettent de guérir.
Le danger réside dans le fait que sous un habillage pseudo-scientifique les médecins, infirmiers, ostéopathes, thérapeutes et autres qui adhèrent à ce principe, endorment l’esprit critique du malade qui s’éloigne de la médecine scientifique.

Publicités