Les victimes

La liste de victimes décédées après avoir quitté la médecine traditionnelle et suivi la Médecine Nouvelle Germanique ou autre thérapie dérivée est  malheureusement très longue. La méthode sévit depuis de nombreuses années dans plusieurs pays. La majorité des victimes aurait survécu si elles avaient bénéficié d’un traitement thérapeutique scientifique adéquat.

Chacune de ces personnes est décédée dans des souffrances archaïques et inutiles laissant les proches dans un désarroi profond.

Claude S. est mort  à l’âge de 68 ans, d’un cancer de la prostate en 2007, en France .

Serge Bidart décédé à 42 ans  d’un cancer de la face le 29 mai 2008 en France.

Corine Thos décédée à l’âge de 41 ans d’un cancer du sein  le 23 novembre 2005 en France.

Michaela Jakubczyk-Eckert décédée à l’âge de 40 ans  d’un cancer du sein en novembre 2005 à Köln en Allemagne

Domenico Mannarino de Crotone (Calabre, Italie du sud) décédé à l’âge de 50 d’une tumeur aux poumons en 2006.

Aldo, décédé d’un cancer du gros intestin, à Bergamo Italie du nord, en 2006.

Manuela Trevisan décédée à 45 ans en juin 2008 en Vénitie, au nord de l’Italie, d’un lymphome de Hodgkin.

Elsemarit Fjeldheim, âgée de 52 ans, norvégienne, décédée d’un cancer du sein en 2006.

Alain Piat décédé en 2008  d’un cancer de la prostate au Canada.

Helena  Lumbreras décédée le 04 aout 1995 d’un cancer du sein à Barcelone.

Gaby J., décédée à 46 ans en juin 2000 d’un cancer du sein, en Suisse.

La liste n’est pas exhaustive. En plus des différents cas repris sur Internet on estime les décès par centaines peut-être même des milliers.

Publicités