La Biologie totale en procès

C. Andries – canal ordinaire – 8 juin 2011

Est-il possible de prouver que le psychothérapeute Louis Vliegen a poussé sa patiente, atteinte d’un cancer de l’estomac, à arrêter ses traitements en lui promettant une guérison sans recours à la médecine ? L’affaire est épineuse. Ce mardi matin, les avocats du prévenu ont tenté de décrédibiliser les témoignages de la famille de la victime et ont insisté sur le professionnalisme de leur client, qui comparait pour exercice illégal de la médecine et homicide involontaire, après la mort de sa patiente en 2002

Lorsque Mme Schommers a consulté Louis Vliegen, elle venait de recevoir le diagnostic de l’oncologue : cancer quasi incurable. « C’était une situation dramatique. On peut se demander alors ce qui a été dit, compris et reçu par les Schommers », insiste Me Gilissen, qui parle de « tentative de reconstitution de la réalité », de la part de la famille de la victime. Selon les Schommers, Louis Vliegen aurait promis 80% de chances de guérison grâce aux méthodes du Dr Hamer (fondateur de la Nouvelle médecine germanique, à l’origine de la Biologie totale, affirmant que toute maladie se résout par la résolution de conflits psychologiques). Des propos que Louis Vliegen avait reconnu avoir tenu en audition, avant de « ne plus s’en souvenir », devant le tribunal.

Suite de l’article …

Publicités