Un stage controversé à Saint-Sébastien

Ouest France – 31 octobre 2013

Une praticienne, se référant à des méthodes dénoncées par la mission contre les sectes, sera à Saint-Sébastien ce week-end.

Le passage dans la région nantaise de Daniella Conti préoccupe la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, la Miviludes. Cette femme a animé, hier soir, une conférence à la Manufacture des tabacs, à Nantes. Sur son site Internet, Daniella Conti annonce qu’elle anime aussi un stage, aujourd’hui et demain, à Saint-Sébastien-sur-Loire.

En cause : les références de la « praticienne » lyonnaise, qui renvoie, via son site toujours, à la méthode du docteur Hamer, un Allemand « condamné à plusieurs reprises, en Allemagne et en France, parfois à de la prison ferme… et qui est actuellement réfugié en Suisse », explique l’organisme. La Miviludes déplore que « des personnes reprennent les thèses de ce monsieur, lequel avance notamment qu’on peut guérir le cancer avec des méthodes naturelles. Pourtant, ses services ont provoqué de grandes souffrances sur des gens très malades, qui avaient arrêté de se soigner. C’est extrêmement dangereux. » Contactée hier, Daniella Conti a contesté, à son tour, les méthodes de la Miviludes.

Publicités