Vaccination et désinformation : quels risques ?

polioAndré Frédéric (député fédéral) – déc.2014

Selon le baromètre santé 2005 de l’Institut national français de Prévention et d’Education pour la Santé, 55% des individus estiment très angoissant de recevoir un nouveau vaccin, même soigneusement testé. Plusieurs facteurs jouent dans l’augmentation des réticences à la vaccination : le recul des maladies infectieuses, l’évolution du cadre thérapeutique, la méfiance vis-à-vis de l’Etat, le traitement médiatique, les mouvements anti-vaccinaux et la diffusion de théories du complot. Ainsi, si l’opinion globale reste favorable à la vaccination, des questions émergent de plus en plus.

suite de l’article en pdf

Publicités