« Tu mourras guérie ! »

L’émission « Toute une histoire » de ce jeudi 8 juin revenait sur le décès de Jacqueline Starck, mère de la journaliste Nathalie De Reuck.

Jacqueline a toujours cherché à se sentir mieux. Elle souffrait de divers maux depuis longtemps et s’était tournée vers différentes thérapies. Jacqueline voulait guérir de ce cancer du sein, elle cherchait des conseils auprès de ces thérapeutes. Ils l’ont conduite dans une impasse … fatale. Du moins est-ce ce que la justice examinera.

En désespoir de cause, ne sachant visiblement plus que dire, « l’un de ces thérapeutes lui a assuré qu’elle mourrait guérie », rappelle Nathalie. Eh bien ! Quelle satisfaction ! Voilà qui rassure ! Et principalement la famille comme on l’imagine, une famille qui n’a eu de cesse de chercher à raisonner Jacqueline, pour la ramener vers la médecine classique, celle qui a fait ses preuves. Une famille décidément bien gênante. Mais fidèle au poste.

Quand Jacqueline entra finalement en clinique, il était trop tard. Trop tard pour guérir, bien tard pour ne plus souffrir. Juste à temps pour demander à sa fille d’avertir les autres, malades ou pas. Mieux vaut prévenir que guérir ? À qui le dites-vous …  Nathalie en a fait son combat. Face aux médias, face à la loi. Elle témoigne, raconte encore et encore, la descente aux enfers, le calvaire. Fidèle à sa promesse.

Publicités