La Biologie totale à nouveau en procès

L’histoire se répète. Malgré diverses démonstrations par l’absurde, l’émotionnel continue pour certains de l’emporter sur le rationnel. Du moins pour un temps … qui peut leur être fatal.

Au procès de 2011 qui a vu condamner le n° 1 belge de la Biologie totale succède à Charleroi un autre procès (date non fixée). Et à nouveau, on retrouve les mêmes ingrédients qui ont séduit … et qui séduiront encore: reprendre la main sur sa santé (et sa maladie), mettre du sens sur un insensé effroyable, faire confiance au « sachant ». Celui qui pourtant « maîtrise » une théorie … infalsifiable (cf. Popper).

Exercice illégal de l’art de guérir (poser un « genre de diagnostic », proposition d’un protocole thérapeutique), six mois de prison max. Le thérapeute conteste, le tribunal avisera.

Reportage intégral disponible ici. (43’02 »)

Publicités